NOS RADIOS 
Radio RTM
Good station 2
Sun Station



La Terre du Futur

 Ce site est dédié aux générations futures.

          Réactualisation auto chaque heure

A Londres, la ”rue du futur” produit de l’électricité au simple passage des piétons (lun., 21 août 2017)
À quoi ressemblera la ville du futur ? Voici une question que de nombreuses personnes se posent et qui pourrait déjà trouver sa réponse à Londres. Une rue de la capitale britannique a été transformée en un chemin intelligent, capable de produire de l’électricité à partir des pas des passants. UNE RUE QUI PRODUIT DE L’ÉNERGIE GRACE AUX PASSANTS Londres va-t-elle devenir la capitale la plus écologique au monde ? Après avoir annoncé que ses célèbres taxis allaient devenir électriques, voici une nouvelle annonce qui vient conforter la politique de réduction des émissions lancée par le maire de la ville Sadiq Khan. Une rue de la capitale britannique a été transformée en un laboratoire qui vient expérimenter ce à quoi pourrait ressembler la ville du futur. Bird Street est une petite rue commerçante située à coté d’Oxford Circus. La société Pavegen y a installé un carrelage un peu spécial. Le sol de la rue transforme la force des pas en électricité. Cet ingénieux système permet ensuite d’alimenter des bruits d’oiseaux, un système de lumières mais aussi des filtres Airlabs qui nettoient l’air pollué de la ville. C’est tout une gamme d’innovations fonctionnant à la seule énergie des pas qui est [...]
>> Lire la suite

Afrique, pendant 30 ans, un homme a planté des arbres pour arrêter le désert (sam., 19 août 2017)
Yacouba Sawadogo est un agriculteur traditionnel et novateur du Burkina Faso qui a travaillé sans relâche dans une région désertique au cours des 30 dernières années. Il a permis la restauration de forêts locales par des anciennes techniques de protection des sols. Pour ce faire il n’avait que deux outils, une pelle et sa croyance ferme que cet endroit pourrait devenir plus hospitalier. Les résultats étonnants parlent pour eux-mêmes. Au début des années 1980, une terrible sécheresse a touché la région du Sahel en Afrique et a détruit toutes les cultures et la verdure de la région. Afin de survivre, beaucoup d’agriculteurs du pays ont dû quitter leur terre natale. Mais M. Yacouba est resté. Son expérience a été réussie yacouba: la qualité du sol a augmenté. Mis à part les cultures vivrières comme le mil et le sorgho, il a également commencé à planter plus d’arbres, nouvelle aide réalimenter les nappes phréatiques: les composants de matières organiques, l’ombre et le sol sous le couvert aide à retenir l’humidité, donc et de l’eau souterraine sera stocké dans le sol. extrait et source de : http://www.epochtimes.fr source originale : http://www.daikynguyenvn.com/ (278)
>> Lire la suite

Les super éruptions volcaniques ne peuvent nous prévenir qu’un an à l’avance (jeu., 17 août 2017)
Les Super-éruptions sont des événements volcaniques assez importants pour dévaster la planète entière et ne donnent qu’un avertissement d’environ un an avant de souffler les caldeiras.  C’est la conclusion d’une nouvelle analyse microscopique de cristaux de quartz de ponce prélevé à Bishop Tuff à l’est de la Californie, qui est le site de la super-éruption qui a formé la caldeira de Long Valley il y a 760 000 ans. L’étude est décrite dans un document dénommé “L’année qui apporta une super éruption” de Guilherme Gualda , professeur agrégé des sciences de la terre et de l’environnement à l’Université Vanderbilt, et Stephen Sutton à l’Université de Chicago, publié le 20 juillet 2017 dans le journal PLOS One . “L’évolution d’une masse de magma géant, de l’alimentation d’une super-éruption se caractérise par des événements qui se déroulent à une échelle de temps variable”, a déclaré Gualda. Des dizaines de milliers d’années sont nécessaires pour amorcer la croûte terrestre et générer suffisamment de magma éruptif. Une fois établi, ces corps de magma géants riches en masse fondue ont des caractéristiques instables qui ne durent que quelques siècles à quelques millénaires. “Maintenant, nous avons démontré que l’apparition du processus de décompression, qui libère les [...]
>> Lire la suite

Un monde où les éléphants sont mal traités (mar., 15 août 2017)
Les promenades à dos d’éléphant sont une attraction régulièrement proposée aux touristes dans plusieurs pays d’Asie notamment en Thaïlande. Mais pour en arriver là, les animaux subissent un dressage très particulier qui s’apparente en réalité à une vraie torture. Entre 35 et 40.000, c’est le nombre d’éléphants sauvages qui resteraient en Asie, selon les estimations. Un chiffre auquel il faudrait ajouter les plus de 15.000 éléphants domestiqués. Si vous allez un jour en Asie, vous rencontrerez donc certainement ces majestueux pachydermes aux grandes oreilles. On vous proposera peut-être même de monter sur leur dos pour faire une balade. Cette attraction ravit chaque année des millions de touristes en Asie, notamment en Thaïlande. Néanmoins, elle cache une réalité dont peu de touristes ont conscience : pour en arriver là, les animaux subissent une vraie torture. En effet, pour être dressé, les éléphants subissent un rituel appelé “phajaan”. Le principe est simple : “briser l’esprit” de l’éléphant. Battus, affamés et privés de sommeil D’un point de vue pratique, c’est uniquement en utilisant la violence que les dresseurs y parviennent. Le phajaan dure entre 4 et 6 jours et est réalisé sur de jeunes éléphants. Les animaux sont séparés de leur mère et [...]
>> Lire la suite

Une meute de loups à l’origine de tous les chiens (dim., 13 août 2017)
Domestiqués il y a 20’000 à 40’000 ans, les chiens seraient issus d’une même population de loups. Le lieu est cependant toujours inconnu. Courts sur pattes ou effilés, à bouclettes ou les poils tombant: tous les chiens du monde viennent d’une même population de loups domestiqués il y a 20’000 à 40’000 ans, selon une étude publiée mardi dans Nature Communications. «Nos données montrent que tous les chiens modernes dispersés à travers le monde ont été domestiqués à partir d’une seule population de loups», explique Krishna Veeramah de l’Université d’État de New York à Stony Brook, coauteur de l’étude. Basée sur des indices génétiques, cette nouvelle étude s’ajoute à d’autres hypothèses sur les origines controversées du meilleur ami de l’homme. Selon l’une de ces hypothèses, les humains ont domestiqué les chiens pour la première fois en Europe il y a plus de 15’000 ans. D’autres chercheurs ont situé cette domestication en Asie de l’est il y a au moins 12’500 ans. Une étude publiée l’année dernière avançait pour sa part que les chiens avaient été domestiqués, en deux lieux distincts, à partir de meutes de loups en Europe et en Asie. Lieu de domestication inconnu Krishna Veeramah et ses collègues [...]
>> Lire la suite

Un monde alarmiste et qui veut faire peur, l’Apocalypse annoncée (ven., 11 août 2017)
Il n’y a pas un mois, une semaine, un jour où une étude tombe en nous annonçant l’apocalypse climatique ! Cette thèse répétitive entre dans le domaine du scary movie, épisode 1580. Entre mythe et réalité, où seront nous dans 80 ans ? S’occupe t-on des problèmes actuels, tant en terme de pollutions marines, terrestres, aériennes et alimentaires ? L’écran de fumée de l’apocalypse climatique ou comment effacer la mémoire d’un présent bien réel. Le monde n’a jamais habité autant de monde : bientôt 8 milliards d’habitants. L’impact environnemental ne peut aller qu’en grandissant. A lire Un monde de catastrophes “Si il y a une augmentation des catastrophes, c’est principalement du fait de l’augmentation des structures humaines. La Nature n’est pas plus déchaînée aujourd’hui qu’il y a 100 ans. L’amélioration des bases des données et des calculs de l’impact des catastrophes nous fait dire qu’il y a une augmentation des catastrophes. Mais l’Homme s’étant installé partout a oublié une chose très simple, notre planète est un monde mouvant qui n’a jamais été stable. Nous avons construit partout sans prendre en compte les paramètres les plus simples, comme le phénomène de l’érosion naturelle, comme les lieux de passages de tempêtes, comme [...]
>> Lire la suite

Plus aucun doute possible : les pesticides causent la disparition massive des abeilles (mer., 09 août 2017)
Espèce menacée dans certaines régions du monde, les abeilles disparaissent progressivement de nos campagnes. Si les raisons de ce déclin sont nombreuses, ce sont les pesticides qui sont le plus souvent pointés du doigt. Une nouvelle étude démontre que les pesticides nuisent bien à la santé des abeilles, réduisant ainsi leurs chances de survie, et donc celles de l’Homme. QUEL LIEN EXISTE-T-IL ENTRE LES PESTICIDES ET LA DISPARITION DES ABEILLES ? Les pesticides sont souvent cités comme responsables du déclin des abeilles. En effet, ils sont parmi les produits les plus répandus et utilisés au monde pour protéger les cultures, en particulier les néonicotinoïdes. A la base, ceux-ci servent à éloigner les insectes qui se nourrissent des plantes en les tuant s’ils les consomment. Ces produits chimiques très proches de la nicotine ont été créés dans les années 80 et ont l’avantage de pouvoir être répandus sur tout, y compris les graines. Une caractéristique pointée du doigt car les pesticides peuvent facilement atteindre le pollen et le nectar que les abeilles récoltent et dispersent. Pour prouver l’impact méconnu de ces pesticides et les conséquences sur les animaux, des chercheurs ont effectué des tests en Allemagne, en Hongrie et au Royaume [...]
>> Lire la suite

Une nouvelle analyse archéologique réécrit l’histoire de l’île de Pâques (lun., 07 août 2017)
L’histoire de Rapa Nui ou de l’ île de Pâques et ses premiers colons devront être réécrits après qu’une nouvelle étude sur les anciens vestiges de l’île ait mis au défi de penser que les citoyens ont détruit imprudemment leur environnement idyllique. Il s’avère que les gens de Rapa Nui ont peut-être eu un régime plus diversifié et ont pris soin de leur maison à contrario de ce que les experts avaient pensé, en fonction de l’ analyse isotopique du carbone et de l’azote des échantillons d’os et de plantes datant de 1400 après J.-C. Lorsque les Européens sont arrivés sur l’île en 1722, ils ont trouvé une population en déclin, et le récit traditionnel est que cette ancienne civilisation a utilisé trop rapidement leurs ressources pendant plusieurs siècles pour pouvoir nourrir un grand nombre de personnes. Les arbres ont été abattus à un rythme trop rapide pour éliminer les terres pour l’agriculture, ce qui signifie que de moins en moins de canoë pouvaient être construits et moins de pêche pouvait être effectuée. L’érosion du sol qui en a résulté a également abîmé l’agriculture sur terre. C’est ainsi que l’histoire est habituellement racontée. Une équipe internationale d’archéologues raconte maintenant une histoire [...]
>> Lire la suite

Sous le volcan Sinabung (dim., 06 août 2017)
Nous sommes sur l’île de Sumatra pour assister à l’activité du Sinabung culminant à 2460 mètres d’altitude. Ce volcan de l’île de Sumatra en Indonésie montre des signes d’activités préoccupants. Celui-ci avait déjà provoqué l’évacuation de milliers d’habitants lors de son éruption le 29 août 2010, la première depuis 400 ans. L’activité tectonique du Sinabung est grandissante depuis cette date. En septembre 2013, toute la région fût évacuée et plusieurs villages touchés par des coulées de lave et des nuages de cendres qui ont malheureusement fait plusieurs victimes. Ces signes avant-coureurs inquiètent donc les habitants et poussent à l’observation ainsi qu’à la prudence. Des avalanches chaudes ont été comptabilisées au nombre de 192 depuis le retour de son activité sismique. Il faut y ajouter des séismes dus à ces explosions de cendres et de coulées. Residentes se alejan en un camión cuando el monte Sinabung libera flujos piroclásticos durante su eripción en Karo, Sumatra del Norte, Indonesia, miércoles 2 de agosto de 2017. Las cenizas volcánicas alcanzaron 4.200 metros de altura. (AP PFoto/Endro Rusharyanto) sources : http://www.leberry.fr/ (315)
>> Lire la suite

Un monde vers la téléportation quantique des communications (sam., 05 août 2017)
Des physiciens ont établi une communication quantique sur une distance de 1200 km. Un record qui marque une étape importante vers une révolution des télécommunications. Record battu, ou même explosé. Des physiciens chinois sont parvenus à établir une “téléportation quantique” sur une distance de 1200 km, contre 100 km précédemment. Ce grand pas en avant réalisé par la Chine nous rapproche de la création d’un futur réseau Internet inviolable. Publiés ce jeudi dans la revue américaine Science, ces travaux prennent appui sur les propriétés du monde subatomique, dans lequel des particules peuvent être liées à distance. Ces particules dites “intriquées”, photons ou neutrons, se comportent comme une seule entité, même si elles sont séparées physiquement. Ainsi, si l’une des deux particules subit une modification, cela se verra immédiatement sur la seconde, quelle que soit la distance qui les sépare. L’information transmise devient donc instantanée et inviolable, puisqu’elle ne peut être interceptée. Un système de communication basé sur ces propriétés serait donc bien supérieur aux méthodes classiques de transmission sécurisée. “Un énorme accomplissement” À l’aide d’un rayon laser, l’équipe du professeur Pan Jianwei, de l’Université de Hefei en Chine, a émis des paires de photons “intriqués” depuis un satellite en orbite. [...]
>> Lire la suite

La Terre abrite beaucoup plus de forêts que ce qu’on pensait (jeu., 03 août 2017)
Une nouvelle analyse globale de la répartition des forêts sur le globe a permis de découvrir 467 millions d’hectares de forêts précédemment non déclarées. Il s’agit d’une superficie équivalant à 60% de la taille de l’Australie. Cette découverte augmente d’environ 9% la quantité connue de couverture forestière mondiale et augmentera considérablement les estimations de la quantité de carbone stockée dans les plantes du monde entier, rapporte le site internet The Conversation. Ces nouvelles forêts ont été trouvées en examinant les “zones arides”, appelées ainsi parce qu’elles connaissent beaucoup moins de précipitations qu’elles ne perdent d’eau par l’évaporation et la transpiration des plantes. Selon les résultats de l’étude publiée dans la revue Science, ces zones arides contiennent 45% de forêt de plus que ce qui avait été rapporté dans les études précédentes. De nouvelles forêts ont été découvertes dans des zones arides sur tous les continents habités, mais principalement en Afrique subsaharienne, autour de la Méditerranée, du centre de l’Inde, de l’Australie côtière, de l’ouest de l’Amérique du Sud, du nord-est du Brésil, du nord de la Colombie et du Venezuela, et des parties nordiques des forêts boréales au Canada et Russie. En Afrique, l’étude a permis de doubler la quantité [...]
>> Lire la suite

Impact Earth, le simulateur qui vous montre les effets d’une collision avec un astéroïde (mar., 01 août 2017)
Des chercheurs britanniques et américains ont conçu un simulateur disponible en ligne qui vous permet d’évaluer quels effets aurait une collision entre un astéroïde et la Terre. L’occasion de rappeler en cette Journée internationale des astéroïdes la menace que représentent ces corps pour notre planète. Que se passerait-il si un astéroïde de 100 mètres traversait l’atmosphère pour s’abattre sur Paris ? Avec Impact Earth, il est désormais possible de connaitre la réponse. Ce simulateur a été créé il y a plusieurs années par des scientifiques de l’Imperial College London (Royaume-Uni) et de la Purdue University (Etats-Unis).  Disponible en ligne, il permet à n’importe qui de découvrir les effets que pourrait avoir sur Terre une collision avec un astéroïde. Pour cela, il suffit de rentrer les différents critères : la taille du projectile, sa vitesse, sa composition ainsi que la localisation d’impact. Le logiciel se charge ensuite de réaliser les calculs nécessaires pour évaluer les conséquences. En savoir plus : http://www.maxisciences.com/ (420)
>> Lire la suite