NOS RADIOS 
Radio RTM
Good station 2
Sun Station



La Terre du Futur

 Ce site est dédié aux générations futures.

          Réactualisation auto chaque heure

Un monde où la viande sortira des laboratoires (ven., 15 févr. 2019)
Ces start-up qui veulent révolutionner la viande. Une boulette de boeuf fabriquée en laboratoire, une saucisse végétarienne grésillant comme du porc… Plusieurs start-up ambitionnent de chambouler la consommation de viande en proposant des alternatives plus vraies que nature. Les imitations à base de plantes Si le steak de soja existe depuis longtemps, des entreprises sont passées à l’étape supérieure en utilisant des technologies sophistiquées pour s’approcher au plus près du goût, de la couleur, de l’odeur ou de la texture de la viande. Dans son bistrot Cockscomb à San Francisco, le chef Chris Cosentino sert depuis un an l’Impossible Burger, à base de blé, d’huile de coco, de pommes de terre et d’un ingrédient appelé hème. La cuisson est la même, assure-t-il. « Que les protéines viennent de plantes ou d’animaux, je considère cela comme de la viande. » Basée dans la Silicon Valley, la start-up qui les fabrique vend ses produits dans plus d’un millier de restaurants aux Etats-Unis et à Hong-Kong et a récemment conclu un partenariat avec la chaîne de fast-food White Castle. L’entreprise Beyond Meat, qui distribue depuis 2016 des burgers, des saucisses et l’équivalent de lanières de poulet sous le slogan « Le futur de la protéine », a [...]
>> Lire la suite

Un monde totalement dépendant d’internet pour le meilleur ou le pire ? (Thu, 14 Feb 2019)
Que se passe-t-il lorsqu’un archipel de 100 000 habitants subit une coupure d’Internet pendant près de deux semaines ? Réponse : les gens se parlent. A quoi ressembleraient nos journées si nous étions privés d’Internet ? Voilà une question que l’on ose à peine se poser… Mais pour les 100 000 habitants des îles Tonga, c’est devenu une réalité lorsque, le 20 janvier dernier, Internet a cessé de fonctionner. Une panne qui a duré 13 jours, pour le pire… et le meilleur ! Des conséquences économiques désastreuses… Le black-out, causé par la rupture du câble reliant l’archipel au reste du réseau mondial, a pris fin le samedi 2 février et chacun a pu reprendre le cours de sa vie. Mais pendant deux semaines, l’activité économique du pays, très largement dépendante de l’accès à Internet comme partout ailleurs, a subi de lourdes conséquences. Les secteurs commerciaux et touristiques ont particulièrement été touchés. Les paiements par carte bleue ont été perturbés et les appels internationaux rendus impossibles. Par ailleurs, le système de transfert d’argent, très apprécié des expatriés, a également été impacté, privant un certain nombre de foyers d’une part substantielle de leurs revenus. Les pharmacies, elles aussi, ont connu des ruptures [...]
>> Lire la suite

D’ici 2050, les océans pourraient avoir plus de plastique que de poisson (Wed, 13 Feb 2019)
Déjà, l’océan contiendrait environ 165 millions de tonnes de plastique. C’est 25 fois plus lourd que la Grande Pyramide de Gizeh. D’ici 2050, le plastique dans les océans l’emportera sur le poisson, prévoit un rapport de la Fondation Ellen MacArthur, en partenariat avec le Forum économique mondial. Le rapport prévoit que les océans contiendront au moins 937 millions de tonnes de plastique et 895 millions de tonnes de poisson d’ici 2050. Cela s’explique en partie par le fait que l’utilisation de plastique a été multipliée par 20 au cours des 50 dernières années et continue d’augmenter. Le rapport permet de quantifier la quantité de plastique utilisée: « cela équivaut à vider le contenu d’un camion-poubelle dans l’océan toutes les minutes ». Mais nous pourrions empêcher cette quantité de plastique d’entrer dans l’océan. Par exemple, seulement 14% des emballages en plastique sont recyclés, et il s’agit de la plus grande source de pollution par le plastique dans les océans, selon le rapport. Le 30 juillet 2012, à Mumbai, en Inde, un homme se promène le long de la côte de la mer d’Arabie, encombré d’ordures contenant principalement des déchets plastiques. Le rapport conclut que si nous réutilisions davantage d’emballages en plastique et les [...]
>> Lire la suite

« Vagues scélérates » : ces vagues terrifiantes et mythiques (Tue, 12 Feb 2019)
Ces vagues sont mythiques et font partie des légendes entourant les marins : des vagues imprévisibles et gigantesques (jusqu’à trente mètres de hauteur !). Pendant longtemps personne n’a cru ces descriptions apocalyptiques. Des chercheurs écossais ont compris aujourd’hui comment elles se formaient. La disparition de navires dans des conditions mystérieuses a permis d’envisager sérieusement l’existence de ces vagues beaucoup plus hautes que les autres. Il a fallu attendre le 1er janvier 1995, pour que l’une d’entre elles soit mesurée pour la première fois. Baptisée « vague du nouvel an » elle est aussi connue comme la « vague Draupner » du nom de la plateforme pétrolière sur laquelle elle s’est écrasée en pleine mer du Nord. Cette plate-forme qui disposait d’une sonde capable de calculer l’élévation de la surface de la mer a enregistré ce jour-là une vague de 26 mètres de hauteur ! Monstrueux. L’existence de vagues scélérates était désormais reconnue officiellement. Qu’est ce qui caractérise ces vagues ? Contrairement aux tsunamis qui ne s’élèvent qu’à l’approche des côtes, ces vagues peuvent surgir en pleine mer en eaux calmes comme pendant des tempêtes. Pour être une vague scélérate il faut que sa hauteur soit deux fois plus importante que [...]
>> Lire la suite

Eruption du volcan Merapi en Indonésie (Tue, 12 Feb 2019)
Le Merapi est entré en éruption le 7 février 2019. Les autorités avaient demandé aux habitants de ne pas s’approcher à moins de 5 km du volcan indonésien. Le Merapi en Indonésie, l’un des volcans les plus actifs au monde haut de plus de 2000 mètres, est entré en éruption le 7 février 2019, dégageant un panache de cendres et une coulée de lave. En 2010, le Merapi avait fait plus de 300 morts Les autorités avaient auparavant ordonné aux habitants de se tenir à l’écart d’une zone de sécurité d’un rayon de 5 km autour du volcan situé près de la grande ville universitaire de Yogyakarta, sur l’île de Java. Les éruptions du Merapi sont toujours suivies avec inquiétude même si le niveau d’alerte n’a pas été relevé après l’éruption. Les épisodes éruptifs précédents ont montré que le Merapi peut être mortel. La dernière grosse éruption du volcan en 2010 avait fait plus de 300 morts et provoqué l’évacuation de quelque 280.000 personnes. L’éruption la plus importante en 1930 avait tué 1300 personnes. source : https://www.sciencesetavenir.fr/ (153)
>> Lire la suite

Vers un télescope capable de détecter la vie sur des exoplanètes ? (Tue, 12 Feb 2019)
Un astrophysicien de l’Université de Stanford a rédigé un rapport dans lequel il explique la nécessité de construire un télescope spatial capable de détecter la vie sur d’autres planètes. Dans ce rapport, commandité par le gouvernement américain, Bruce Macintosh et son comité de rédaction ont avancé l’idée d’un télescope spatial capable de repérer des traces de vie sur d’autres planètes. Si nous connaissons la cause des formations des trous noirs ou des étoiles à neutrons par exemple, la formation des systèmes solaires nous échappe encore. Détecter ces exoplanètes semblables à la Terre et donc potentiellement habitables permettrait de mieux nous situer dans l’Univers et de comprendre la formation des planètes et de leur système. À LA RECHERCHE DE TRACES D’OXYGÈNE Dans leur rapport, Macintosh et son équipe mettent en lumière le manque de moyens adaptés à l’analyse de planètes pouvant abriter la vie. Les principales techniques utilisées sont celles du transit et de l’imagerie directe. La première consiste à observer le passage d’une planète devant son étoile grâce à la baisse de son intensité lumineuse. La seconde n’est autre qu’un enregistrement numérique de l’image des exoplanètes, autrement dit une « photographie ». Si ces techniques ont déjà permis de détecter [...]
>> Lire la suite

La Terre n’a pas toujours été bleue (Mon, 11 Feb 2019)
Il y a bien longtemps la Terre toute entière était recouverte de glace. Une période qui a quasiment effacé toutes traces géologiques des temps précédents. La Terre est bleue comme une orange, disait le poète surréaliste Paul Eluard. Dans sa longue histoire, le bleu n’a pas toujours été sa couleur. Si un voyageur spatial s’était approché de notre planète il y a 700 millions d’années, il aurait sûrement consigné dans son carnet l’existence en troisième position du système solaire, d’une planète toute blanche, complètement gelée. Cette description est bien éloignée de ce que nous connaissons et pourtant, l’histoire de la Terre est émaillée de ces périodes de superglaciations. Selon une étude publiée dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS), ces phases «boules de neige» (on parle en anglais de «Snowball Earth») sont responsables de la disparition d’une grande partie des couches sédimentaires de la planète. C’est toute une partie de l’Histoire du globe qui a ainsi été effacée. Car pour comprendre le passé de notre planète, c’est bien sous nos pieds que les scientifiques vont regarder. La Terre est un livre dont les pages sont des couches de sédiments. Et plus on plonge en profondeur, plus on [...]
>> Lire la suite

Une roche d’origine terrestre retrouvée sur le lune (Mon, 11 Feb 2019)
Une analyse de roche lunaire, arrivée sur Terre dans les bagages des astronautes de la mission Apollo 14, a révélé que cette roche serait en fait d’origine terrestre ! Les scientifiques de la mission Apollo 14 ne sont pas revenus les mains vides de leur exploration lunaire. Ils ont prélevé des échantillons de roche et les ont rapportés sur Terre pour les analyser. Une étude parue fin janvier 2019 dans la revue Earth and Planetary science letters nous révèle que 48 ans après, elles ont encore des secrets à révéler. Avec Alessandro Morbidelli, astrophysicien, directeur de recherche au CNRS à l’Observatoire de la côte d’azur. La mission Apollo 14 a atterri sur la Lune le 5 février 1971 pour trois jours. Les astronautes de la Nasa, le capitaine Alan Bartlett Shepard Jr et le commandant Edgard Dean Mitchell, y ont effectué deux sorties extravéhiculaires et prélevé quelques kilogrammes d’échantillons. Parmi eux, une roche contenant un fragment qui pourrait bien être d’origine terrestre comme l’a révélée sa composition. Il a pu être formé sur la Lune, dans des conditions encore jamais observées, mais l’origine terrestre reste la plus plausible. Ce serait donc la première météorite terrienne retrouvé sur notre satellite. Et [...]
>> Lire la suite

Le volcan Karangetang (Indonésie) est entré en éruption (Mon, 11 Feb 2019)
Le volcan indonésien, le Karangetang, sur l’île de Sulawesi, est entré en éruption depuis novembre 2018, mais c’est intensifié depuis début février 2019, provoquant l’évacuation d’une centaine d’habitants. Le Karangetang, en indonésien Gunung Karangetang, aussi appelé Api Siau, littéralement en français « feu de Siau », est un volcan d’Indonésie situé dans l’île de Siau, dans le kabupaten des îles Siau Tagulandang Biaro de la province de Sulawesi du Nord. Dernière éruption : 2009. La coulée de lave du volcan a maintenant traversé la route côtière et a atteint la mer, où elle forme un delta actif, élargissant effectivement un peu l’île. Aucun dommage important n’a été signalé dans le village voisin de Batubulan, qui est maintenant coupé de la partie orientale de l’île. Au cas où la coulée de lave s’élargirait ou que l’éruption s’intensifierait davantage, les autorités se préparaient à évacuer par la mer les résidents restants du village à l’aide de canots de sauvetage. L’activité explosive continue. Le Centre d’avis des cendres volcaniques (VAAC) à Darwin a mis en garde contre un panache de cendres volcaniques s’élevant à une altitude ou à un niveau de vol estimé à 2400 m et se déplaçant à 10 nœuds vers [...]
>> Lire la suite

Voici une nouvelle image de l’engin spatial russe qui aurait du rester secret (Sun, 10 Feb 2019)
Drone Spatial Hypersonique. L’agence de presse russe RIA Novosti a révélé le 7 février 2019 les images d’un vaisseau hypersonique non encore armé qui aurait été mis au point par l’agence spatiale du pays. L’avion sera équipé d’un seul moteur à étage supérieur Briz-M – une fusée spatiale russe utilisée depuis 2000 – et conçu pour voler à des altitudes allant jusqu’à 160 km et à des vitesses allant jusqu’à Mach 7 ( 5 370 m / h) selon RIA Novosti. Le drone est conçu pour être réutilisable, avec une durée de vie d’au moins 50 vols. Fabriqué En Russie ! Une société russe appelée «ISON» construira le vaisseau spatial pour le compte de Roscosmos. Le projet a reçu un financement de plusieurs millions de roubles des fondations nationales de la recherche. Selon Yuri Bakhvalov, directeur général d’ISON, tous les composants seront fabriqués et assemblés en Russie, rapporte RIA Novosti. Les schémas fournis par ISON montrent que le drone sera d’abord transporté vers le ciel par un avion spécial. Le drone va alors accélérer presque verticalement pour entrer dans l’espace. Il reviendra sur Terre avec un parachute. Vols D’essai Les plans rappellent le système White Knight Two de Virgin Galactic, [...]
>> Lire la suite

Les trous bleus du Belize enfin sondés et la découverte ne rassure pas (Sun, 10 Feb 2019)
Le Grand Trou Bleu, au large de la côte du Belize, en Amérique centrale, est sans doute l’une des choses les plus impressionnantes qui existent sur Terre. Mais vous êtes-vous déjà demandé ce qui pouvait se cacher au fond de gouffre sous-marin ? Eh bien, des explorateurs sont allés au fond pour le découvrir, et ce qu’ils ont trouvé est tout sauf rassurant. Le fond du Grand Trou Bleu pollué Avec une largeur de plus de 300 mètres et une profondeur de près de 125 mètres, le Grand Trou Bleu de Belize est le deuxième plus grand cénote (gouffre marin) au monde, derrière le cénote Zacatón (318 mètres de profondeur), au nord-est du Mexique. Richard Branson, le fondateur du groupe Virgin, s’est récemment rendu en Amérique centrale pour explorer les profondeurs du Grand Trou Bleu à l’aide d’un submersible. Branson a été accompagné au cours de cette mission par une équipe de scientifiques et de cinéastes de Discovery. À propos de cette expédition inédite, Branson explique dans un article de blog que c’était la « première plongée sous-marine au fond du Grand Trou Bleu sur le récif mésoaméricain, le deuxième réseau mondial de récifs-barrières ». Malheureusement, la découverte que l’équipe [...]
>> Lire la suite

Le minimum solaire est arrivé et peut durer plus d’une décennie (Sun, 10 Feb 2019)
Le soleil est entré dans le minimum solaire, ce qui signifie que nous pouvons être confrontés à des vagues de froid prolongées et à plus de rayons cosmiques, avertissent les scientifiques. Avec le soleil sans taches solaires depuis de nombreux jours, les experts estiment que les conditions du minimum solaire commenceront bientôt à produire leurs effets. Le soleil suit des cycles d’environ 11 ans où il atteint un maximum solaire puis un minimum solaire. Pendant un maximum d’ensoleillement, le soleil dégage plus de chaleur et est parcouru de taches solaires. Moins de chaleur dans un minimum solaire est due à une diminution des ondes magnétiques. Le site Web Space Weather déclare: «Le soleil est resté sans taches pendant sept jours consécutifs – un signe qu’un minimum solaire est en cours.» Notre étoile ne devrait pas atteindre le minimum solaire avant 2020. La dernière fois qu’il y a eu et un minimum solaire qui s’est prolongé, l’événement a conduit à un «mini âge de glace», connu scientifiquement comme le minimum de Maunder – qui a duré 70 ans. Le minimum de Maunder, qui a connu sept décennies de temps glacial, a débuté de 1645 et s’est poursuivi jusqu’en 1715, et il [...]
>> Lire la suite