NOS RADIOS 
Radio RTM
Good station 2
Sun Station



La Terre du Futur

 Ce site est dédié aux générations futures.

          Réactualisation auto chaque heure

Des feuilles de bananier pour remplacer le plastique (mer., 24 avril 2019)
Direction aujourd’hui la Thaïlande où un magasin vient d’avoir une idée de génie pour tirer un trait définitif sur l’usage du plastique. Au rayon des initiatives écolos destinées à éradiquer le plastique, en voici une qui a de quoi nous redonner la… banane. Un supermarché thaïlandais a ainsi trouvé le meilleur moyen de remplacer les emballages plastiques tout en respectant l’environnement, en misant sur les feuilles de bananiers. Simple mais encore fallait-il y penser. Dans ce magasin de Chiang Mai, ville située au nord du pays, les clients peuvent désormais acheter des produits organiques tels des fruits ou des légumes emballés dans des feuilles de bananiers. Ces dernières sont nouées à l’aide de rubans et proviennent d’arbres cultivés sans pesticides. Une manière d’être en totale adéquation avec cette démarche écologique qui n’est pas sans rappeler celle d’une enseigne néo-zélandaise ayant récemment banni le plastique de ses rayons fruits et légumes. Une belle initiative rappelant qu’il existe des solutions fiables et simples pour en finir avec le plastique à usage unique, dont les déchets sont responsables en grande partie de la pollution des océans. sources : https://mindactivist.com / https://www.demotivateur.fr (45)
>> Lire la suite

L’interface cerveau-ordinateur qui pourrait changer le monde (Tue, 23 Apr 2019)
Elon Musk est sur tous les fronts, et l’un de ses projets les plus fous pourrait bien devenir réalité sous peu. L’entreprise Neuralink serait sur le point de présenter une interface capable de connecter humains et ordinateurs. LE CONNECTEUR BIENTÔT DISPONIBLE ? C’est l’un des grands projets sur lequel planche Neuralink. L’entreprise d’Elon Musk met actuellement au point une technologie capable de relier le cerveau humain à un ordinateur. Le projet serait en ultra haut débit et permettrait entre autres d’améliorer le cerveau humain. Si peu de nouvelles avaient circulé ces derniers temps, un post Twitter laisse présager la sortie prochaine du dispositif. Alors qu’un utilisateur a demandé à Elon Musk des nouvelles du Neuralink, le patron de Tesla et de SpaceX a répondu que des nouvelles arriveraient très bientôt. FUSIONNER AVEC L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Pour Elon Musk, la connexion entre l’Homme et la machine est indispensable à notre survie. Il a toutefois conscience des risques que l’essor des intelligences artificielles peut avoir sur la population mondiale, il a notamment peur d’une potentielle suprématie des machines relayant l’Homme au rang d’animal de compagnie inutile. Cependant, ce scénario est évitable à condition de « fusionner efficacement avec l’IA ». En faisant cela, [...]
>> Lire la suite

Des cellules de mammouth laineux « ravivées » 28.000 ans après (Mon, 22 Apr 2019)
Des chercheurs japonais sont parvenus à restaurer quelques fonctions de noyaux de cellules de mammouth laineux en les implantant dans des ovocytes de souris. Une énième tentative qui vise à ressusciter cette espèce emblématique. Le retour du mammouth est un mythe toujours bien vivace et les scientifiques n’en finissent plus d’explorer de nouvelles pistes pour y parvenir. La dernière annonce en date vient de chercheurs de l’université de Kindai, au Japon, qui affirment avoir ravivé une activité biologique dans des anciennes cellules de mammouths. Un tout début de division cellulaire Yamagata et son équipe ont travaillé sur des cellules issues de Yuka, un mammouth laineux mort il y a 28.000 ans et découvert en 2010 dans le pergélisol de la Sibérie. Ils ont extrait, du tissu musculaire de l’animal, 88 noyaux de cellules dont la structure n’était pas trop endommagée et les ont implantés dans des ovocytes de souris. Banco : cinq des cellules incubées ont présenté « des réactions biologiques caractéristiques du début de la division cellulaire », selon Kei Miyamoto, un des membres de l’équipe. Plus précisément, les scientifiques ont pu observer un alignement des filaments d’ADN, l’incorporation d’histones (des protéines autour desquelles s’enroule l’ADN) et une formation [...]
>> Lire la suite

Un prototype de batterie à eau salée non toxique peut se recharger en quelques secondes (Sat, 20 Apr 2019)
Un prototype de batterie a été conçu avec de l’eau salée et des matériaux non toxiques à charge rapide, ouvrant la voie à de nouveaux types de batterie. Les principes de conception du nouveau prototype, qui change de couleur au fur et à mesure de son chargement, pourraient également être appliqués aux technologies de batterie existantes pour créer de nouveaux dispositifs de stockage d’énergie, de détection biologique et de matériaux intelligents à changement de couleur. Les batteries les plus utilisées actuellement sont les batteries lithium-ion, qui ont une capacité relativement élevée quand elles sont très chargées, mais ne déchargent pas et ne rechargent pas leur énergie rapidement. Ils contiennent également des électrolytes organiques et d’autres matériaux potentiellement dangereux et inflammables, ce qui signifie qu’ils doivent être manipulés et éliminés avec soin. Le nouveau prototype de batterie, développé par une équipe de chercheurs des départements de physique et de chimie de l’Imperial College London, utilise à la place des films minces de plastiques spécialement conçus et de la simple eau salée. Même s’il peut contenir moins de charge que les batteries lithium-ion classiques, le prototype, composé de polymères – de longues chaînes de molécules constituant le plastique – peut se charger [...]
>> Lire la suite

La circulation de l’océan Atlantique au point le plus faible depuis plus de 1500 ans (Thu, 18 Apr 2019)
Une nouvelle étude menée par l’University College London (UCL) et la Woods Hole Oceanographic Institution (WHOI) prouve qu’un des rouages ​​essentiels du système de la circulation océanique mondiale n’a pas atteint sa puissance maximale depuis le milieu des années 1800 et qu’il est actuellement à son point le plus faible depuis les 1 600 dernières années. Si le système continue de s’affaiblir, cela pourrait perturber les conditions météorologiques des États-Unis et de l’Europe jusqu’au Sahel africain et entraîner une augmentation plus rapide du niveau de la mer sur la côte est des États-Unis. La circulation de l’océan Atlantique joue un rôle clé dans la régulation du climat mondial. Le système de circulation en eau profonde en mouvement constant, parfois appelé tapis roulant océanique mondial, envoie de l’eau chaude et salée du Gulf Stream dans l’Atlantique Nord, où elle libère de la chaleur dans l’atmosphère et réchauffe l’Europe de l’Ouest. L’eau plus froide descend ensuite à de grandes profondeurs et se rend jusqu’en Antarctique pour finalement remonter dans le Gulf Stream. « Notre étude fournit la première analyse complète des enregistrements de sédiments dans les océans, démontrant que cet affaiblissement du renversement de l’Atlantique a commencé vers la fin du petit âge [...]
>> Lire la suite

Activité solaire et minimum de Maunder : le Soleil a-t-il une influence sur notre climat ? (Thu, 18 Apr 2019)
Voici un document du CNRS, datant de 2009, il est riche d’informations et toujours très actuel. Laboratoire de Physique et Chimie de l’Environnement et de l’Espace Observatoire des Sciences de l’Univers en région Centre. Ce dont il sera question ici le cycle solaire la débat autour de la TSI les autres mécanismes par lesquels le Soleil influence l’environnement terrestre quel impact du Soleil sur le climat ? Ce dont il sera question ici le cycle solaire la débat autour de la TSI les autres mécanismes par lesquels le Soleil influence l’environnement terrestre quel impact du Soleil sur le climat ? Sur quelles échelles de temps le Soleil varie-t-il ? de la seconde au milliard d’années Comment le Soleil agit-il sur le climat ? des mécanismes nombreux, couplés et non-linéaires Comment pouvons-nous l’étudier aujourd’hui ? par manque de mesures directes, il faut aller à la pêche aux indices Le cycle solaire La variabilité solaire se manifeste d’abord par le cycle solaire de 11 ans Le cycle solaire Ce cycle solaire a de tout temps suscité la curiosité Le magnétisme solaire est la clé de la compréhension de la variabilité solaire Le cycle solaire Ce cycle influence-t-il le climat ? Une certitude [...]
>> Lire la suite

La NASA nous fait découvrir les futures maisons de Mars (Thu, 18 Apr 2019)
Alors que la Nasa a pour objectif d’envoyer des êtres humains sur Mars avant 2033, les recherches pour rendre le voyage et le séjour sur la planète possible avancent. L’agence américaine a publié sur son site internet des photos du bâtiment qu’elle envisage de faire construire sur place. Le projet provient d’une entreprise, SEArch +, qui participait au concours «3D Printed Habitat Challenge» (Challenge des habitats imprimés en 3D). Des robots autonomes vont donc, si le projet va effectivement à son terme, imprimer en 3D une tour en se servant de la poussière et des rochers que l’on trouve sur la planète rouge. Le bâtiment, tel qu’il est actuellement imaginé, permet à quatre personnes de cohabiter pendant un an, en les préservant des radiations. Ces tours, sorties tout droit d’un film de science-fiction, abritent les quartiers privés de l’équipage, mais également les laboratoires pour permettre les études scientifiques. Un grand pas pour l’exploration martienne. La NASA nous fait découvrir les futures maisons de Mars Adaptation La Terre du Futur source : https://www.cnews.fr (115)
>> Lire la suite

Retour vers le Passé dans une fantastique simulation (Wed, 17 Apr 2019)
Retour vers le passé ! où êtes vous ? Crétacé tardif. Une extinction de masse se produit, entraînant l’extinction de dinosaures, de nombreux reptiles marins, de tous les reptiles volants et de nombreux invertébrés marins et autres espèces. Les scientifiques pensent que l’extinction a été causée par un impact astéroïde sur la péninsule du Yucatan au Mexique. Mais à quoi ressemblait notre Terre, il y a 66 millions d’années ? Milieu du Tertiaire. Les mammifères ont évolué de petites formes simples à un groupe diversifié. Les primates, les cétacés et d’autres groupes évoluent. La Terre se refroidit et les plantes à feuilles caduques deviennent plus courantes. Voici la Terre, il y a 35 millions d’années : Carbonifère tardif. Les plantes ont développé des systèmes racinaires qui leur ont permis de grossir et de se déplacer vers les terres. Les environnements ont évolué sous les cimes des arbres. L’oxygène atmosphérique a augmenté lorsque les plantes se sont répandues sur la terre ferme. Les premiers reptiles ont évolué et les insectes géants se diversifient, retour vers le passé, il y a 300 millions d’années : Simulation disponible ici   Adaptation La Terre du Futur source : http://dinosaurpictures.org/ (428)
>> Lire la suite

Un coeur imprimé en 3d, futur organe ? (Wed, 17 Apr 2019)
Pour la première fois, des scientifiques ont réussi à créer un cœur grâce à une imprimante 3D. Ce cœur, créé à partir de fibres humaines, a été présenté par des chercheurs de l’université de Tel-Aviv en Israël. Il n’est pour l’instant pas encore fonctionnel et il faudra encore de nombreuses avancées avant une première greffe. Mais les chercheurs espèrent avoir mis au point une technologie qui remplacera le don d’organes. Pour l’instant, ce cœur artificiel fait la taille d’une cerise ou celui d’un cœur de lapin, et il ne bat pas. Mais il s’agit d’un cœur entier avec ses vaisseaux sanguins et les chercheurs qui l’ont imprimé y voient une grande avancée dans le domaine des greffes d’organes. Car ce cœur, imprimé en 3D, a été produit à partir de cellules humaines. Ce qui a servi d’« encre » à l’impression, pour faire un parallèle avec un procédé classique, est donc un mélange unique propre à chaque patient. Cette technologie permet ainsi de réduire les risques d’infection et de rejet lors d’une greffe. Désormais, les scientifiques doivent apprendre à imprimer un cœur de taille humaine et à le faire fonctionner de manière autonome. « Les cellules doivent constituer une capacité [...]
>> Lire la suite

Des scientifiques découvrent des bactéries mangeuses d’huile, de pétrole dans l’océan (Wed, 17 Apr 2019)
L’Homme est capable de causer beaucoup de tort à la nature et l’un des pires fléaux qu’il lui impose est la marée noire. Elle tue nombre d’êtres vivants et prend énormément de temps à être nettoyée en fonction de l’ampleur du déversement de pétrole. La nature semble avoir une solution à ce problème, comme l’ont découvert des scientifiques de l’Université d’East Anglia au Royaume-Uni. Direction la fosse des Mariannes qui est la fosse océanique la plus profonde connue et est l’endroit le plus profond de la croûte terrestre. Elle est située dans la partie nord-ouest de l’océan Pacifique, à l’est des Îles Mariannes, à proximité de l’île de Guam. C’est précisément à cet endroit que les scientifiques ont trouvé un type de bactérie capable de se nourrir de composés similaires à ceux présents dans l’huile. Bien que de telles bactéries aient déjà été découvertes auparavant, c’est la première fois que les chercheurs en découvrent une concentration dans la fosse des Mariannes. Le chercheur Jonathan Todd a déclaré: « Nous avons étudié les échantillons rapportés et identifié un nouveau groupe de bactéries dégradant les hydrocarbures. Les hydrocarbures sont des composés organiques qui contiennent uniquement des atomes d’hydrogène et de carbone. On [...]
>> Lire la suite

La circulation océanique dans l’Atlantique Nord à son plus faible niveau (Tue, 16 Apr 2019)
Une étude menée par les Drs. Christelle Not et Benoit Thibodeau du département des sciences de la Terre et du Swire Institute of Marine Sciences de l’Université de Hong Kong soulignent l’affaiblissement considérable de la circulation océanique au cours du XXe siècle, interprété comme une conséquence directe du réchauffement planétaire et de la fonte associée de la calotte glaciaire du Groenland. Ceci est important, car une circulation réduite dans l’Atlantique Nord peut entraîner de profonds changements à la fois sur le climat nord-américain et européen, mais aussi sur les précipitations de mousson d’été en Afrique et en Asie. Les résultats ont récemment été publiés dans Geophysical Research Letters . La circulation de renversement méridional de l’Atlantique (AMOC) est la branche de la circulation de l’ Atlantique Nord qui amène les eaux de surface chaudes vers l’Arctique et les eaux profondes froides vers l’équateur. Ce transfert de chaleur et d’énergie a non seulement une influence directe sur le climat en Europe et en Amérique du Nord, mais peut également affecter le système de mousson africain et asiatique en raison de ses effets sur la température de la surface de la mer, le cycle hydrologique, la circulation atmosphérique et les variations dans [...]
>> Lire la suite

Un monde toujours plus proche de la fusion nucléaire (Sun, 14 Apr 2019)
La journée des énergies propres et illimitées issues de la fusion nucléaire a encore progressé grâce au Tokamak supraconducteur expérimental (EAST) en Chine. Au cours d’une expérience de quatre mois, le « soleil artificiel chinois » a atteint une température centrale de plus de 100 millions de degrés Celsius – plus de six fois supérieure à celle du soleil – et une puissance de chauffage de 10 MW, permettant d’étudier dans le processus divers aspects de la fusion nucléaire pratique. Lancé en 2006, EAST, conçu et développé en Chine, est situé dans les instituts de sciences physiques de Hefei de l’Académie chinoise des sciences (CASHIPS) et est présenté comme un centre de test ouvert pour la conduite d’opérations de stabilisation et la recherche en physique liée à ITER de scientifiques chinois et internationaux. Et, comme beaucoup d’autres expériences de fusion, le but ultime est de produire un réacteur de fusion nucléaire pratique. EAST est un réacteur tokamak, qui consiste en un tore ou un beignet en métal qui est épuisé sous un vide poussé puis injecté avec des atomes d’hydrogène. Ces atomes sont ensuite chauffés par différentes méthodes pour créer un plasma qui est ensuite compressé à l’aide d’une série de puissants [...]
>> Lire la suite